VIDEO. "Je n'adhère pas du tout à la société du tout jetable" : le quotidien 0 déchet de Anne

BRUT

Depuis plusieurs années, Anne et sa famille ont un objectif : produire le moins de déchets possible. Il y a 2 ans, Brut les avait rencontrés. Aujourd'hui, voilà où ils en sont.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le mantra de Anne et sa famille : vivre sans produire de déchets. En 2018, Brut l'avait déjà rencontrée. "Une personne normale produit 300 kilos de déchets. Nous, dans notre famille, chacun produit 10 kilos", expliquait-elle. Aujourd'hui, beaucoup de choses ont changé. Deux ans plus tard, Anne est passée à 100 grammes de déchets pour trois mois. Pour ce faire, elle a, par exemple, mis en place des "lingettes pipi" cousues dans un ancien drap.

Éponges en chaussettes "orphelines", brosses à dents, récipients… rien n'est laissé au hasard et tout a vocation à être réutilisé. Même l'eau pour arroser ses plantes est récupérée : "À chaque fois que je prends ma douche, avant que l'eau devienne chaude, je remplis ce seau d'eau froide", développe Anne. Si le zéro déchet est devenu un véritable mode de vie pour Anne, elle assure toutefois accepter que des membres de sa famille ne fonctionnent pas de la même manière.

Vous êtes à nouveau en ligne