VIDEO. Confinement et pollution intérieure : les pièges à éviter

BRUT

En France, la pollution de l'air intérieur provoque 20 000 décès prématurés chaque année. Voilà les pièges à éviter chez soi.

Produits d'entretien, tabac, désodorisants, peintures... Nos logements regorgent de produits polluants. "Il faut faire attention à toutes les sources de pollution qu'on peut trouver dans un appartement et elles sont nombreuses", prévient Olivier Blond, président de l'association Respire. Ce dernier préconise d'éviter "les parfums d'intérieur, les bougies et les encens."

On bannit les produits chimiques

Cancers du rein, du poumon, leucémies, intoxication… La pollution de l'air intérieur serait responsable de 20 000 décès prématurés en France. "Dès qu'on sent quelque chose, une odeur un petit peu chimique, c'est qu'on a un polluant dans la pièce", assure Olivier Blond.

Il faut donc privilégier les produits faits-maison, les produits industriels émettant plus de composés polluants. Le plus important, surtout en période de confinement, est d'aérer son espace de vie. "C'est vraiment la chose, l'action décisive qui va vous permettre d'améliorer la qualité de l'air dans votre maison", explique le président de Respire.

Vous êtes à nouveau en ligne