VIDEO. Antoine Frerot : "L'air intérieur est souvent plus pollué qu'à l’extérieur"

franceinfo

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Antoine Frerot, PDG de Véolia, est venu parler du recyclage des déchets et de la pollution de l'air à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Véolia est un groupe spécialisé dans l'environnement, l'eau, les déchets mais aussi de l'air. Vous publiez justement une enquête sur la pollution de l'air et on découvre que notre air est pollué, y compris à la maison ? 

"Absolument. Cette journée mondiale de l'environnement est consacrée spécialement cette année à la qualité de l'air. Pourquoi ? Parce que l'enjeu environnemental est un enjeu de santé publique très important"

"Spontanément on pourrait penser que l'air extérieur en ville est plus pollué que l'air à l'interieur des logements et bâtiments. Mais l'air intérieur est souvent plus pollué parce que chez vous l'air extérieur entre par les fenêtres et les portes et il y a toute une série de choses qui s'épluchent en petites poussières et composés volatiles comme les meubles, les vêtements, les produits ménagers. Donc ça fait des particules fines, il y a plus de CO2 aussi et donc très souvent l'air intérieur est plus pollué, c'est d'ailleur pour cela que l'on conseil souvent d'ouvrir les fenêtres pour aérer les maisons" explique Antoine Frerot. 

"La pollution de l'air aujourd'hui ressemble à ce qu'était la pollution de l'eau il y a 160 ans. C'est un problème de santé publique, l'OMS estime qu'il y a huit millions de personnes dans le monde qui meurent prématurément à cause de la pollution de l'air. Véolia a été créée il y a 160 ans pour traiter des problèmes de pollution de l'eau. Avec l'air on connaît aujourd'hui la même chose, de même qu'aujourd'hui Véolia est spécialisé dans le traitement des pollutions les plus variées et parfois les plus difficiles" ajoute-t-il. 

La question AFP : Quels projets menez-vous pour améliorer le recyclage du plastique ?

"Nous multiplions les usines de recyclage du plastique dans le monde. Depuis quatre ans on a multiplié par cinq notre capacité de recyclage, on va encore la multiplier par quatre ce qui fera vingt fois plus dans cinq ans pour pouvoir recycler différents types de plastiques" répond Antoine Frerot. 

L'interviex s'est achevée sur la chanson "Vesoul" de Jacques Brel. 

Vous êtes à nouveau en ligne