Foudre au parc Monceau : bilan provisoire et conseils de prudence

Cinq des personnes blessées par la foudre dans l'après-midi de ce samedi 28 mai 2016, au parc Monceau dans le 8e arrondissement de Paris, étaient toujours hospitalisées le 29 mai. Les six autres ont pu sortir de l'hôpital.

Au parc Monceau, dans le 8e arrondissement de Paris, ce samedi 28 mai en milieu d'après midi, un groupe d'enfants accompagné par des adultes fêtait un anniversaire lorsqu'une forte pluie s'est abattue sur la capitale. "C'est en allant se mettre à l'abri, quand ils étaient encore à proximité d'un arbre", que la foudre a frappé le groupe, vers 15h30, a expliqué le commandant Eric Moulin, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris.

Le bilan humain

Onze victimes avaient été dénombrées samedi après-midi, dont huit enfants âgés de 7 à 8 ans. En fin de journée, le directeur du Samu de Paris, le Pr Pierre Carli, avait donné des nouvelles rassurantes des blessés. "Un seul enfant, dans un état grave, se trouve en réanimation," avait-il dit pendant un point de presse à l'hôpital Necker - Enfants malades, où une cellule médico-psychologique avait été mise à la disposition des familles.

Selon l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), cinq des onze personnes blessées par la foudre samedi au parc Monceau à Paris étaient toujours hospitalisées dimanche après-midi, les six autres ayant pu sortir de l'hôpital.

Se protéger contre la foudre

Pour éviter d’être touché par la foudre à l’extérieur, quelques règles de conduites simples doivent être suivies. La foudre touchant de préférence l'objet le plus élevé et conducteur d'électricité, il faut éviter de se trouver sur un point haut comme une montagne ou à proximité d'un tel point (comme un arbre). Il est donc préférable d’éviter les sorties en forêts et en montagne, les baignades (lac, mer ou piscine), de ne pas rester dans un champ ou sur un terrain de foot. Il est aussi recommandé de ne pas s'abriter ou de ne pas se garer sous les arbres, de s'éloigner des lignes électriques ou téléphoniques, de ne pas porter d'objet métallique, de ne pas se mettre sous un parapluie et de ne pas s'abriter dans une cabine téléphonique.

Sur la route, il est prudent de ne pas rouler à vélo, en moto ou en tracteur. En revanche, en voiture, vous ne risquez pas la foudre, le véhicule faisant office de "cage de Faraday". Il est cependant recommandé de ralentir sa vitesse en cas d'orage.


Orages et foudre : les conseils de prudence (Reportage du 9 juin 2015)

La meilleure protection contre la foudre, lorsqu'un orage est prévu, est de rester chez soi. Il faut cependant être prudent même à l'intérieur. Il est d'abord recommandé de fermer les fenêtres pour éviter les courants d'air pouvant véhiculer la foudre qui cherche des conducteurs d'électricité comme le corps humain. Il faut éviter de toucher les conduites d'eau et les robinets, de téléphoner (sauf urgence) et d’utiliser Internet. Ne pas prendre de bain ou de douche, débrancher les appareils électriques, la télévision et son câble d'antenne sont aussi des consignes à respecter.

Secourir une personne touchée par la foudre

Secourir une personne qui a été foudroyée est sans danger. Il n’y pas de risque d’électrocution en touchant la victime car il ne s’agit pas d’une électrocution par fil. En premier lieu, il faut appeler les secours en composant le 15 ou le 18 depuis un poste fixe, le 112 depuis un portable. En les attendant, si la personne ne respire plus, un massage cardiaque peut être pratiqué. Si la victime est inconsciente, elle doit être placée position latérale de sécurité.

Que se passe-t-il lorsqu'une personne est foudroyée ?

La foudre peut emprunter différents chemins dans le corps, selon les circonstances du foudroiement. Si l'éclair arrive directement, il arrive généralement sur un point haut (tête, épaule ou main). Le principe est qu'il doit rejoindre la Terre et passe donc par les pieds. Pour cela, il va choisir les organes les plus conducteurs du corps : les nerfs, les vaisseaux sanguins ou les muscles. Les os et la graisse sont en général épargnés car ils ne sont pas ou peu conducteurs, de même que la peau, si elle est sèche.

Dans la plupart des cas, il est impossible d'évaluer l'étendue des lésions suite à un foudroiement, puisqu'elles sont internes. On reconnaît alors qu'une personne a été foudroyée aux "marques électriques", de petites brûlures situées aux points d'entrée et de sortie de la foudre (aux doigts, à la tête ou aux pieds). Les marques du foudroiement sont plus spectaculaires quand le courant de foudre est passé sur la peau. C'est le cas lorsque celle-ci est mouillée à cause de la pluie ou de la transpiration : au lieu de passer dans le corps, la foudre va circuler en surface, la peau sera brûlée mais les organes vitaux peuvent alors être épargnés.

Enfin, les marques du foudroiement sont visibles quand la victime porte des accessoires métalliques. On peut alors voir des brûlures à hauteur d'un collier, d'une montre ou de la boucle de ceinture.