Que faire en cas de tremblement de terre ?

Le matin du 24 août, un séisme de magnitude 6,2 a frappé l'Italie centrale. A ce jour, le bilan fait état de 247morts. Quels sont les réflexes à adopter en cas de tremblement de terre ? Comment augmenter ses chances de survie ?

Au centre de l'Italie, dans le Nord du Latium, la Terre a tremblé : 247 personnes sont décédées, au moins un millier d'autres sont déplacées, et les secouristes cherchent toujours des survivants sous les décombres.

Que faire si vous vous trouvez sur les lieux d'un séisme ?

Pendant un séisme

Si vous vous trouvez à l'intérieur, restez-y. Ne vous précipitez pas à l'extérieur, recherchez au contraire la sécurité au sein de votre maison. Pour cela, pratiquez les techniques qui consistent à vous abriter, vous couvrir et vous agripper :

- ne restez pas à proximité des fenêtres, des objets suspendus, ou des meubles lourds pour prévenir les blessures causées par la chute d'objets,
- abritez-vous sous un bureau ou une table solide jusqu'à la fin des secousses et agrippez-vous,
- couvrez votre tête et votre torse afin de vous protéger de tout objet qui pourrait vous tomber dessus,
- si vous n'êtes pas en mesure de vous cacher sous quelque chose de robuste, couchez-vous ou accroupissez-vous contre un mur intérieur,
- si vous êtes en fauteuil roulant, bloquez les roues et protégez-vous l’arrière de la tête et le cou.

Triangle de vie

L'amélioration de la construction de bâtiments a considérablement réduit le risque d’effondrement. Cependant, dans le cas d'un tremblement de terre dans un pays en développement, comme le tragique tremblement de terre de 2010 en Haïti, les experts recommandent la technique du "triangle de vie". Allongez-vous en position fœtale, non pas sous, mais à côté des meubles : vous augmentez ainsi vos chances de rester dans un "espace tampon" en forme de triangle, créé par le meuble et le toit écroulé, qui vous protégera de l’écrasement.

Si vous êtes à l'extérieur, cherchez rapidement une zone loin des bâtiments et des lignes électriques où la chute d'objets est moins susceptible de vous frapper. Jetez-vous au sol et restez‑y jusqu’à ce que les secousses cessent.

Si vous conduisez quand le tremblement de terre survient :

- rangez votre voiture dans un endroit dégagé,
- évitez les ponts, les passages supérieurs, les bâtiments, les passages inférieurs ou tout ce qui pourrait s’effondrer,
- restez à l’intérieur du véhicule, ceinture de sécurité bouclée, jusqu’à la fin des secousses,
- n'essayez pas de sortir de votre véhicule si des fils électriques sont tombés dessus. Attendez qu'on vienne vous secourir.

Après un séisme 

Si tout va bien, gardez en mémoire que des répliques sont possibles :  

- continuez d’être sur vos gardes, prêts à vous couvrir et vous protéger,
- écoutez la radio pour connaître les directives des autorités locales et respectez-les,
- si votre maison a subi des dommages structurels, elle est dangereuse : n’y rentrez pas.

Si vous restez enseveli sous les décombres, le plus important est d'avoir une source d’oxygène et, si possible, une alimentation en eau. Ne paniquez pas et attendez les secours. Si vous le pouvez, attirez leur attention en faisant du bruit, par exemple en tapant sur quelque chose. Il est possible de survivre très longtemps. En mai 2013, par exemple, une femme a été tirée des ruines d'un bâtiment d’usine au Bangladesh 17 jours après l’effondrement.

Attention au "crush syndrome"

Les personnes retrouvées vivantes sous les décombres, même une fois libérées, sont encore en danger de mort. Elles sont exposées au syndrome de l’écrasement ou "crush syndrome".

Lorsqu’un membre est libéré d’une compression, la circulation sanguine reprend. Les tissus musculaires écrasés libèrent alors dans le sang un élément chimique très dangereux qui s’était accumulé : du potassium.

"Les personnes peuvent alors mourir d’une minute à l’autre, avant même d’arriver à l’hôpital. Le taux de potassium sanguin très élevé peut entrainer un trouble du rythme cardiaque et la mort, explique le Pr. Fréderic Adnet, chef du service des urgences de l’hôpital Avicenne (93). Les secours vont alors perfuser un sérum pour lutter contre la déshydratation et diluer le potassium. Et aussi des médicaments pour réguler ce taux de potassium."

Vous êtes à nouveau en ligne