Près d'un enfant sur deux souffrant d'un cancer dans le monde n'est pas diagnostiqué

Une mère et sa fille atteinte de cancer dans un hôpital de Moscou (Russie), en novembre 2011. 
Une mère et sa fille atteinte de cancer dans un hôpital de Moscou (Russie), en novembre 2011.  (NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Les pays les plus pauvres sont particulièrement concernés. Plus de la moitié des cancers de l'enfant ne sont ainsi pas diagnostiqués en Afrique, en Asie centrale et du Sud et dans les îles du Pacifique. 

Le chiffre est alarmant. A travers le monde, quelque 45% des enfants atteints de cancer échappent à tout diagnostic, et ne sont en conséquence pas soignés, d'après une étude publiée dans la revue The Lancet Oncology (en anglais), mercredi 27 février. 

D'après les registres officiels, 224 000 cancers ont été diagnostiqués chez des enfants dans le monde en 2015, expliquent les auteurs de cette étude. Mais en se basant sur des projections statistiques, ces chercheurs estiment qu'en réalité, 397 000 enfants souffraient en 2015 d'un cancer. "Notre modèle semble indiquer que près d'un enfant sur deux touché par le cancer n'est pas diagnostiqué et peut donc mourir sans traitement", alerte Zachary Ward, chercheur à l'école de santé publique de l'université de Harvard (Etats-Unis), et auteur principal de l'étude. 

Ces patients mourront très certainement, et pour autant le cancer ne sera pas mentionné comme la cause du décès.Eva Steliarova-Foucher, du Centre international de recherche sur le cancer (Circ/IARC)

L'étude inclut des données des registres du cancer existants et des statistiques de l'observatoire global de la santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que des enquêtes notamment menées par l'Unicef. Comment expliquer ces résultats ? Selon l'étude, 60% des pays ne disposent pas de registres du cancer. Et dans nombre de ceux qui en ont, une partie seulement de la population est prise en compte. 

Les pays pauvres particulièrement touchés

Sans surprise, de fortes disparités existent entre les pays riches et les pays pauvres. Selon des estimations concernant 200 pays, plus de la moitié des cancers de l'enfant ne sont pas diagnostiqués en Afrique, en Asie centrale et du Sud et dans les îles du Pacifique. A l'inverse, le défaut de diagnostic ne concernerait que 3% des cas aux Etats-Unis, en Europe et au Canada.

"Les systèmes de santé dans les pays à bas et moyen revenus ne parviennent pas à répondre aux besoins des enfants atteints de cancer", constate l'un des auteurs de l'étude, Rifat Atun, de l'université de Harvard.

Les chercheurs estiment à 6,7 millions le nombre de nouveaux cas de cancer de l'enfant entre 2015 et 2030. Sur ce total, près de trois millions ne seront pas diagnostiqués si des progrès ne sont pas faits.

Vous êtes à nouveau en ligne