VIDEO. Polynésie : le lagon des déchets menace la santé des habitants

france 3

C'est un désastre environnemental : un lagon de déchets est sorti de l'eau en Polynésie française. Les décharges sauvages se multiplient et mettent en danger la santé des habitants.

Perdue dans l'océan Pacifique, une bande de sable située à 15 000 km de l'Hexagone forme l'atoll Rangiroa. Mais à quelques minutes à peine en voiture de son lagon aux eaux turquoises, de ses palmiers et de sa plage de sable fin, se trouve un panorama très éloigné de cette carte postale. Le dépotoir est une décharge où tout y est mélangé. On y trouve des ordures ménagères, des pneus, des gravats, des déchets verts et d'autres toxiques. Avant c'était une lagune, mais elle est désormais comblée par les déchets.

"Ça me fait mal au cœur de voir ça, en tant qu'habitant de l'île"

"Ça me fait mal au coeur de voir ça, en tant qu'habitant de l'île", explique Taurama Sun. Quand il était petit, il venait s'y baigner "parce que c'était propre". Cette eau souillée pollue tout l'atoll. Les sols, mais surtout le lagon, qui est l'un des plus réputés au monde pour la plongée.    

Pourqui un tel deésatre ? A Rangiroa, comme sur la plupart de ces petites îles de Polynésie, il n'y a rien pour traiter ou recycler ces déchets, cela coûterait beaucoup trop cher. Seule alternative, les évacuer par bateau à Pepeete, la capitale, comme ce matin là dans ce navire, des tonnes de déchets en provenance d'une autre île célèbre, Bora Bora. A bord, au lilieu de ces containers, une soixantaine de sacs blancs remplis d'ordure.

Des déchets qui font le tour du monde

Une solution coûteuse. Ces bouteilles sont amenées dans le seul centre de tri tahicien collé au port. Leur périple ne va pas s'arrêter là. Sur ces tapis, une vingtaine d'employés trient 8 000 tonnes déchets sur pace mais rien n'est recyclé sur place. "Malheureusement, on en peut pas les valoriser en POlynésie car les quantités sont trop faibles, tout doit être exporté. Les différentes destinations en 2020, c'est la Nouvelle-Zélande, la Malaisie et la Corée du sud", explique Benoît Layrle, directeur général de "Fenua Ma". Des déchats qui font presque le tour du monde. 

Résultat, en Polynésie, le recyclage coûte 5 à 8 fois plus cher que dans l'Hexagone. De quoi faire basculer des communes dans l'illégalité, comme Faa'a, dont une vallée a été transformée en montagne d'ordures. Les déchets sont tassés avant d'être recouverts de terre. Le directeur de l'environnement de la mairie assume la décharge et se dit impuissant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne