Pollution : Londres va taxer les véhicules les moins propres

FRANCE 3

La ville de Londres, au Royaume-Uni, va taxer près de 11 euros par jour tous les véhicules diesel et à essence construits avant 2006, car jugés trop polluants.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Londres et son fameux brouillard. Le smog anglais est chargé en particules dangereuses pour la santé. La faute aux voitures et notamment au diesel. Alors la mairie prend le taureau par les cornes et instaure une taxe de 11 euros par jour pour les véhicules immatriculés avant 2006. Une nouvelle charge, car circuler en centre-ville est déjà très cher. Depuis 2003, la "Congestion charge", un péage de 13 euros par jour, vise à limiter les embouteillages.

73% des Londoniens sont pour

Frapper au porte-monnaie au nom de la santé publique : le maire de Londres, Sadiq Kahn assume, arguant que "chaque année, 9 000 personnes meurent à Londres à cause de la pollution". Ces scientifiques britanniques ont mis a point un dispositif infrarouge pour visualiser les gaz d'échappement, et le résultat est sans appel. 73% des Londoniens se disent d'ailleurs favorables aux taxes pour réduire le trafic. Londres, comme Paris, va bannir tous les véhicules thermiques. Mais pour la capitale britannique, ce sera en 2040. L'image d'une "City" recouverte d'un épais brouillard ou celle de la cathédrale Saint-Paul noyée sous une couche brune ne sera alors plus qu'une illustration dans les manuels d'histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne