Pollution : la France a battu des records cet été

Cette année, l'Ile-de-France a enregistré 11 jours de pollution à l'ozone. Des pics inédits depuis près de 15 ans.

Le soleil et la chaleur sont les deux facteurs essentiels dans l'apparition de l'ozone. Rien d'étonnant à ce que nous ayons battu des records cet été avec la météo particulièrement estivale que nous avons connue. La France a donc enregistré des concentrations importantes, mais surtout des épisodes particulièrement longs de dépassement de seuil. Seize jours dans le bassin méditerranéen, le double de ce qui est observé depuis 2011, et onze jours de dépassement à Paris dont six consécutifs.

Un pic début août

Pour les grandes agglomérations, les préfectures ont pris des mesures d'abaissement de vitesse pour contenir le phénomène. Phénomène généralisé et au plus fort lors de la première semaine d'août. 2018 est la troisième année en terme de record de concentration d'ozone, derrière 1998 et 2003.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne