Pollution : l'alerte rouge déclenchée à Pékin

FRANCE 3

Les écoles sont fermées et la circulation a été réduite. À Pékin, les habitants suffoquent. Le point avec France 3.

Pékin suffoque et baigne dans un épais nuage de pollution. À tel point que l'alerte rouge a été déclenchée pour la première fois dans la nuit de lundi 7 à mardi 8 décembre. Les autorités ont mis en place la circulation alternée et les usines les plus polluantes sont à l'arrêt. Du jamais vu ! Même les écoles ont été fermées. "Ça fait vraiment peur, j'imagine que la pollution doit être grave", lance une jeune fille cachée derrière un masque.

L'air malsain un jour sur deux

Les 21 millions de Pékinois sont exaspérés par cette situation. Dans leur ville, l'air est malsain un jour sur deux et la semaine dernière, la pollution a atteint des records sans qu'aucune mesure ne soit prise pour y remédier. "Les autorités n'avaient mis en place que l'alerte orange. Et après, il y a eu un débat dans le public et les médias. Le ministère de l'Environnement a publié des communiqués demandant aux autorités de la ville de s'attaquer à la pollution cette fois", explique Dong Liangsai, mitant Greepeace. L'alerte rouge a été mise en place pour trois jours. En pleine COP21, le gouvernement chinois veut montrer sa bonne foi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne