Pollution : faut-il condamner l'État ?

FRANCE 2

Clotilde Nonnez a décidé de porter plainte contre l'État. Elle lui reproche de ne pas prendre de mesures efficaces pour restaurer la qualité de l'air et protéger la santé des citoyens.

À 56 ans, Clotilde Nonnez souffre d'asthme et de bronchites chroniques qui nécessitent un traitement très lourd. Mais lors du dernier pic de pollution en décembre dernier, ces médicaments n'ont pas suffi. "La pollution a provoqué une pneumonie qui elle-même, pour la première fois chez moi, a provoqué la péricardite. [...] J'ai failli mourir", explique-t-elle. 

48 000 décès par an

Pour cette professeure de yoga parisienne, c'est la pollution de l'air qui est responsable de ces symptômes. Elle a déposé une plainte contre l'État au motif qu'il ne prend pas de mesures efficaces pour restaurer la qualité de l'air et protéger la santé des citoyens. Sollicité par France 2, le ministère de l'Environnement n'a pas souhaité répondre. Mais pour un médecin rencontré par les équipes de la chaîne, à cause de la pollution, de plus en plus de personnes souffrent de pathologies chroniques comme l'asthme ou les allergies. Une étude réalisée par une agence publique estime que la pollution est à l'origine de 48 000 décès par an. Mais jusqu'ici, les associations n'ont pas réussi à prouver le lien de causalité entre des cas particuliers et la pollution.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne