Noyades : 40 personnes sont mortes en juin

Noyades : 40 personnes sont mortes en juin
Noyades : 40 personnes sont mortes en juin

Les nageurs ont été victimes d’hydrocution à cause des températures caniculaires, d’après le ministère des Sports.

Le premier épisode caniculaire de l’année a été particulièrement meurtrier. De quoi craindre des chiffres inquiétants pour celui qui vient de se terminer... En juin 2019 en France, 40 personnes se sont noyées, d’après le ministère des Sports. Elles ont été victimes d’hydrocution. Ce phénomène, également appelé "noyade syncopale", survient lorsque l'écart entre la température de l'eau et celle du corps est trop important. À l'entrée dans l'eau, la respiration peut être coupée et le cœur peut brutalement s'arrêter de battre.

Aussi la ministre des Sports Roxana Maracineanu a-t-elle annoncé vouloir lutter activement contre les noyades. En France, celles-ci sont à l’origine de plus de 1.000 décès chaque année. Les jeunes enfants sont les premiers touchés : entre 2015 et 2018, le nombre de noyés a été multiplié par deux.

Comment éviter l'hydrocution ?

Avant la baignade, ne vous exposez pas trop au soleil et aux fortes températures, surtout l’après-midi.

Ne vous baignez pas après un effort physique. Évitez les repas trop copieux et l’alcool, qui vont dilater vos vaisseaux et augmenter la température corporelle.

Mouillez-vous progressivement : d’abord les jambes, ensuite la nuque, puis le ventre, et enfin la poitrine.

Comment réagir en cas d'hydrocution ?

Si vous avez un malaise, des crampes, des tremblements ou des démangeaisons, sortez de l’eau. Si vous voyez quelqu’un perdre connaissance, sortez-le prudemment de l’eau, allongez-le, et réchauffez-le.

Vérifiez si la personne respire : si elle ne respire pas, commencez une réanimation et des compressions thoraciques, appelez les secours et demander à quelqu'un d'aller chercher un défibrillateur. Si la personne est inconsciente mais respire, mettez-la en position latérale de sécurité.

Santé publique France avait déjà alerté sur le lien entre hausse des températures et noyades. Au début des grandes vacances et en août 2018, une hausse des accidents avait déjà été constatée. Les noyades arrivent surtout en mer (44%). Mais elles peuvent se produire dans les piscines (19%) ou dans les étangs, les lacs ou les mares (11%).

Sujet diffusé le 20 juillet 2019

Vous êtes à nouveau en ligne