L'ONG Foodwatch demande le "rappel immédiat" de laits pour bébés qui contiennent des "huiles minérales toxiques"

Foodwatch exige le rappel immédiat de deux laits pour bébés. 
Foodwatch exige le rappel immédiat de deux laits pour bébés.  (ALE VENTURA / MAXPPP)

Selon l'ONG, deux laits pour bébés vendus "par Nestlé et Danone" en France sont contaminés par des "substances toxiques". Danone a réagi par communiqué, niant utilisé les huiles incriminées dans ses produits.

L'ONG Foodwatch alerte jeudi 24 octobre sur la présence d'huiles minérales "dangereuses pour la santé" dans des laits pour bébé des marques Nestlé et Danone, dont elle demande le "rappel immédiat."

Foodwatch révèle les résultats de tests effectués en laboratoire sur des laits pour bébés, qui démontrent que "deux laits sur les huit achetés en France montrent une contamination inacceptable d'hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales, aussi appelés MOAH".

Des résultats que réfute Danone

Dans un communiqué, Danone a répliqué que les "contrôles réalisés ne mettent en évidence aucune trace détectable d'huiles minérales aromatiques" dans la référence de lait infantile évoquée par Foodwatch. "Nous n'utilisons pas de composé d'huiles minérales dans nos recettes. Nous contrôlons régulièrement leur éventuelle présence dans nos produits dans le cadre de nos plans de vigilance depuis plusieurs années", a ajouté le groupe qui assure que ses "standards internes imposent des contrôles extrêmement rigoureux qui vont au-delà de la réglementation applicable".

Une pétition lancée pour exiger le retrait des produits 

Les MOAH sont qualifiées par l'ONG de "substances toxiques (...) reconnues potentiellement cancérogènes, mutagènes et perturbateurs endocriniens", même si Foodwatch met en avant que "les tout-petits ne sont pas exposés à un danger immédiat".  En 2017, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) avait remis aux autorités un avis recommandant de traiter de cette question en priorité, affirme l'ONG. Cependant, selon elle, ni la France ni l’Union européenne n’ont mis en place de législation garantissant la protection des consommateurs.

Toute exposition aux hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales dans l’alimentation présente un danger pour la santé. Il ne doit tout simplement y avoir aucune présence détectable de MOAH dans nos assiettes. Foodwatchà franceinfo

Foodwatch demande le rappel des deux produits "concernés par cette contamination" - le Nidal lait en poudre 1er âge, de 0 à 6 mois de la marque Nestlé, et le Gallia Galliagest Croissance sans lactose, de 12 mois à 3 ans, de la marque Danone. Par ailleurs, l'ONG a lancé une pétition pour exiger le rappel de ces lots, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Vous êtes à nouveau en ligne