Justice : des milliers de clients disent non aux compteurs Linky

France 2

Depuis quatre ans et l'apparition du compteur électrique Linky, nombreux sont ceux qui s'opposent à leur installation dans leur foyer. À Toulouse (Haute-Garonne), des avocats proposent de mener une action collective contre Enedis, la filiale d'EDF qui gère ces compteurs.

Jacques Marchetto, un habitant de l'agglomération toulousaine (Haute-Garonne), pensait pouvoir échapper au compteur Linky dans son immeuble. Mais l'un de ces exemplaires, affecté à un commerce du rez-de-chaussée, a fini par être installé. Il a décidé de participer à la plus vaste action judiciaire jamais engagée contre le compteur. Avec 10 000 autres plaignants, il va verser un abonnement : 8,20 € par mois pendant deux ans qui seront versés aux deux avocats chargés de mener la bataille judiciaire contre Enedis.

20 000 compteurs installés par jour en France

Depuis la pose des premiers compteurs il y a quatre ans, la mobilisation des anti-Linky s'est plusieurs fois traduite dans la rue. Le lancement de cette nouvelle action collective déçoit la société Enedis, représentée par son avocat, Me Michel Guénaire. 24 millions de compteurs ont déjà été installés en France. 11 millions supplémentaires le seront d'ici un an, au rythme de 20 000 par jour. Un déploiement, qui pour l'instant, n'a jamais été interrompu par la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne