Initiative : des peintures recyclées à bas prix

Une jeune chimiste a lancé sa startup de peintures recyclées. Une initiative écolo, qui pourrait bien se retrouver dans tous nos rayons bricolage. 

La peinture, c'est souvent une aventure. Il faut savoir choisir la bonne couleur et surtout la bonne quantité. Parfois, il en reste au fond du pot. Maïlys Grau a eu l'idée de valoriser ces pots, une fois ramenés à la déchetterie. "Comme je suis chimiste, je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire avec", explique-t-elle. Après une enquête sur le web, elle remarque qu'aucune initiative de recyclage de peinture n'existe en France. À l'université de Bordeaux (Gironde), elle entreprend des recherches. Depuis un an, une déchetterie lui met de côté les acryliques, les peintures à l'eau et cette femme, qui a lancé sa startup Circouleur, demande à l'un de ses salariés de sélectionner les pots réutilisables et de les trier par couleur.

Une peinture efficace, et peu chère

La patronne récupère alors des échantillons prélevés dans des fûts et y ajoute jusqu'à 30% d'additifs pour obtenir une peinture recyclée homogène et de qualité. Selon un professionnel, qui fabrique les peintures recyclées, elles sont en tous points semblables aux peintures ordinaires et bénéficient même de la meilleure classification sur le marché, la note A+. Tout cela pour un prix inférieur aux peintures premium. La peinture recyclée est aujourd'hui commercialisée dans la région Nouvelle-Aquitaine. En fonction de son succès, on pourrait la retrouver bientôt dans le reste de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne