Écoles et canicule : "Il faut que le code du travail évolue" pour que les parents puissent récupérer ou garder les enfants

À cause de la canicule, plusieurs écoles sont restées fermées (illustration).
À cause de la canicule, plusieurs écoles sont restées fermées (illustration). (ANNE OGER / FRANCE-BLEU ORLÉANS)

La Fédération de parents d'élèves FCPE milite pour un "congé canicule".

Plusieurs centaines d'écoles sont fermées ce jeudi 27 juin en France en raison de la canicule et ce n'est simple à gérer pour les parents qui doivent s'organiser pour les faire garder. La FCPE, la Fédération des conseils de parents d'élèves, souhaite donc qu'un "congé canicule" soit mis en place pour les parents dont les enfants ne peuvent pas rester à l'école. "Il faut que le code du travail évolue pour que la question du réchauffement climatique soit prise en compte dans les évolutions du temps scolaire", a estimé ce jeudi sur franceinfo Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE. Pour lui, "il faut que l'urgence climatique soit prise en compte dans la vraie vie. On voit bien que notre pays est désorganisé, déréglementé."

"Quand vous avez des écoles qui ferment, les parents doivent s'occuper des enfants, explique-t-il. On ne veut pas créer des inégalités entre les parents qui pourront payer quelqu'un pour aller chercher l'enfant et ceux qui nous pourront pas et pour qui ce sera le système D."

Quand il faut aller chercher les enfants à l'école, l'employeur peut s'y opposer puisque le Code du travail ne permet pas aux parents de s'absenter comme pour un jour d'enfant maladeRodrigo Arenasà franceinfo

À l'horizon 2030-2050, la France pourrait passer de deux semaines de canicule à neuf semaines, selon Météo France. "Il est évident que ça va concerner le temps scolaire. Il faut donc envisager les choses sur le long terme", a alerté Rodrigo Arenas. "Aujourd'hui, quand il faut aller chercher les enfants à l'école, l'employeur peut s'y opposer puisque le Code du travail ne permet pas aux parents de s'absenter comme pour un jour d'enfant malade. Il faut que le code du travail évolue pour que la question du réchauffement climatique soit prise en compte dans les évolutions du temps scolaire."

Vous êtes à nouveau en ligne