Consommation : étiquetage non conforme sur le poisson

France 3

Selon l'association UFC-Que Choisir, la majorité des poissons présents sur les étals de la grande distribution ne serait pas issue de la pêche durable, à l'insu du consommateur.

Nouvelle alerte dans l'assiette. Le cabillaud, la sole et le bar sont trois espèces ciblées par l'UFC-Que Choisir. Dans 66% des cas analysés en grande surface, l'étiquetage est non conforme. Des informations absentes, floues voire fantaisistes, notamment sur la zone de pêche. "On a pu relever des mentions du type 'Altlantique', ce qui permet évidemment de ne faire aucun contrôle sur la zone précise de capture", indique Olivier Andrault de l'UFC-Que Choisir.

Alerte sur le cabillaud non durable

La zone de capture et les méthodes de pêche sont souvent négligées. Chalut, ligne ou drague, l'impact sur l'environnement est différent et les étiquettes devraient le préciser. Dans 88% des cas, le cabillaud est non durable, c'est-à-dire pêché en masse dans des zones où il est rare. Au moment où Bruxelles discute à nouveau des quotas de pêche en Europe, l'UFC-Que Choisir demande des indications plus claires dans les magasins et pourquoi pas un code couleur. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne