Pourquoi les personnes âgées restent fragilisées plusieurs jours après la canicule

Leur organisme met du temps à reprendre un fonctionnement normal. Elles risquent de continuer à se déshydrater pendant plusieurs jours.

Depuis dimanche, la température redescend doucement et la vigilance envers les personnes âgées aussi. Pourtant, après un épisode de canicule, il faut continuer à surveiller les personnes fragiles, car leur corps met un certain temps à se remettre du pic de chaleur.

Lire aussi: Canicule : comment protéger son nourrisson ?

Temps d'adaptation

"L’organisme humain s’adapte à toutes les conditions, quand il fait froid quand il fait chaud, mais chez les sujets âgés l’adaptation met plus de temps à se mettre en place, et à revenir à la normale. Il fait comme s’il continuait à faire très chaud", explique le Dr Christophe Trivalle, gériatre à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif.

Pendant plusieurs jours, les personnes âgées continuent de se déshydrater. Il ne faut donc pas hésiter à leur proposer à boire régulièrement. Pendant la canicule, les personnes fragiles ont puisé dans leurs réserves, ce qui les rend plus sensibles durant les semaines suivantes.

2 à 3 semaines de surveillance renforcée

"Nous avons constaté que dans les jours, les semaines qui suivent, nous avons plus de décès que d’habitude. Il y a des phénomènes qui vont apparaître (infections pulmonaires, urinaires…) donc il faut continuer à être vigilants pendant au moins 15 jours à 3 semaines", conseille ce médecin.

Comme nous sommes au début de l’été, un nouvel épisode de canicule est à craindre. Cette possible deuxième vague de chaleur inquiète les médecins, car elle pourrait causer une surmortalité importante, chez les personnes déjà fragilisées.

Vous êtes à nouveau en ligne