Engouement pour les formations aux premiers secours

FRANCE 3

Depuis les attentats du 13 novembre, les Français sont nombreux à vouloir se former aux gestes qui sauvent. A Paris, les pompiers organisent des sessions d'initiation gratuites.

Les attentats du 13 novembre 2015, qui ont coûté la vie à 130 personnes et fait des centaines de blessés, ont marqué les esprits. Depuis ces événements, de nombreux Français veulent se former aux premiers secours. "Il y a eu comme en électrochoc", note le sergent Guillaume, sapeur-pompier à la caserne de Montmartre à Paris. Les pompiers ont mis en place des formations aux gestes qui sauvent le samedi après-midi. Et ces sessions ont un gros succès.

Six casernes parisiennes sont concernées. Au programme : apprendre les bons réflexes, apprendre à utiliser un défibrillateur, apprendre à faire un garrot ou un massage cardiaque, apprendre ce qu'est la position latérale de sécurité... Un stagiaire confie à France 3 que c'est "bien d'être préparé pour faire face avec les bonnes connaissances", car "un accident peut arriver très vite".

Partout en France dès février

La première session à la caserne de Montmartre a permis d'initier 150 personnes gratuitement pendant deux heures. "Si vous ne faites rien, la personne va mourir. Si vous faites quelque chose, même mal, vous lui donnez encore une chance", déclare le général Philippe Bouttinaud, commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

La demande est colossale pour les prochains samedis. On compte déjà 1 000 inscrits. Dès février, ces formations seront généralisées sur l'ensemble du territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne