VIDEO. "Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend" : Le plaidoyer de Youna Marette

BRUT

Ce jeudi 21 février, Youna Marette, porte-parole des grèves scolaires pour le climat en Belgique, a tenu un discours intense à l’encontre des politiciens. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Nous ne croyons plus au progrès vendu par votre génération de responsables politiques et vos chiens de garde", martèle Youna Marette. La jeune Belge de 17 ans est l'une des cheffes de file des grèves scolaires pour le climat dans son pays. Ce mouvement réunit depuis plusieurs semaines des milliers de manifestants prêts à sécher les cours pour dénoncer l'attentisme des politiques à l'égard du réchauffement climatique. Ce jeudi 21 février, lors d'un discours, elle a délivré un message de fermeté pour défendre les convictions qui l'animent. 

Une nouvelle génération 

Elle fustige avec véhémence le système politique qui est dominé par les "intérêts personnels" des dirigeants et par "leur volonté radicale de gagner les élections." La jeune militante déplore également qu'aucun accord ne puisse être convenu avec ces responsables pour transformer radicalement la société. D'après Youna Marette, la seule solution est de lutter dans ce qu'elle appelle être "le combat du 21ème siècle" pour changer de système et pour avoir vue sur un "autre horizon."

"Nous continuerons à nous battre, débattre, faire la grève, manifester et désobéir pour notre avenir", signale-t-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne