VIDEO. "Le climat doit passer numéro 1, en priorité" : "La grève scolaire pour le climat" s'est tenue pour la première fois en France

BRUT

Ce vendredi 15 février, des Français se sont réunis pour la première fois aux "grèves scolaires pour le climat". Parmi eux, Lou, une étudiante engagée.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En août 2018, la jeune Suédoise Greta Thunberg a encouragé les étudiants à sécher les cours pour lutter contre le réchauffement climatique. Son appel a eu un succès retentissant dans plusieurs pays, notamment en Belgique et en Allemagne où ces "grèves pour le climat" ont réuni, chaque semaine, plusieurs milliers de manifestants. Ce vendredi 15 février, la première édition française s'est tenue devant le ministère de la Transition écologique. Venus en nombre, les étudiants ont joint ce mouvement pour scander des slogans et brandir des pancartes afin de faire pression sur les dirigeants.  

Un cri de colère 

"Il faut prendre des mesures maintenant, c'est une urgence", clame Lou. Au nom de ses convictions écologiques, l'étudiante a rejoint la mobilisation dans les rues de Paris. Ses professeurs l'ont sensibilisée à cette cause dès la classe de première. En effet, ses cours lui ont fait prendre conscience des problèmes liés à la nutrition, notamment en abordant les impacts de la production de viande. Peu à peu, elle s'est informée via des documentaires et des conférences universitaires qui lui ont permis de considérer toute l'étendue des enjeux environnementaux. "Aujourd'hui, il se passe des choses très graves qui vont avoir un impact sur notre futur et on ne fait rien", s'inquiète-t-elle. Elle dénonce l'inaction des politiciens et prône une prise de conscience de la société au sujet de l'écologie. "Le climat doit passer numéro 1, en priorité", scande la jeune militante.

Vous êtes à nouveau en ligne