VIDEO. "Au revoir, bisous et pleurs" : le chagrin des enfants à l'heure de retourner au foyer d'accueil

PIÈCES A CONVICTION / FRANCE 3

Chaque année, des enfants considérés comme "en danger" sont retirés à leur famille et hébergés en foyer ou en famille d'accueil. Dans cet extrait d'une enquête de "Pièces à conviction" sur les enfants placés, voici Julien, 7 ans, et sa sœur Fanny, 6 ans. Ils voient leurs parents le week-end, et vivent mal la séparation du dimanche soir.

Chaque année, plus de 300 000 enfants font l'objet d'une mesure de protection. Mis à l'abri dans des foyers ou des familles d'accueil, écartés de parents défaillants ou violents, certains vont passer toute leur jeunesse à l'ombre de l'Aide sociale à l'enfance, l'ASE.

Dans cet extrait de "Pièces à conviction" du 16 janvier 2019, nous faisons connaissance avec Julien, 7 ans, et Fanny, 6 ans, à l'heure du coucher. Arrivés il y a un an, le frère et la sœur acceptent encore difficilement leur placement. Julien n'aime pas vivre en foyer. "Il y en a qui tapent, des fois", confie-t-il, ce que confirme sa petite sœur : "Oui, et il l'a même mordu."

En foyer, "il y en a qui tapent", confie Julien

Julien et Fanny continuent de voir leurs parents chaque week-end. Le dimanche soir, à l'heure de dire au revoir à sa maman, "des fois, il pleure", rapporte Fanny, qui ajoute "et moi aussi". "C'est normal, tente d'expliquer Julien, parce que j'ai envie de la voir". Mais il craque et se met à pleurer, avant se réfugier sous un plaid Disney, rejoint par sa sœur. 

Julien, Fanny, mais aussi Maïwenn, Kylian ou Océane... Des vies commencées dans la douleur à cause de parents incapables de s’occuper d'eux et, parfois, un calvaire qui continue en foyer ou en famille d'accueil.

Extrait de "Enfants placés : les sacrifiés de la République", une enquête de "Pièces à conviction" diffusée le 16 janvier 2019 à 21 heures sur France 3.

Vous êtes à nouveau en ligne