Santé : un projet de loi pour interdire la fessée ?

FRANCE 2

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a relancé le débat sur les "violences éducatives ordinaires", autrement dit : la fessée. Une proposition de loi vise à l'interdire.

Longtemps revendiquée pour remettre les idées en place, la fessée n'a plus la cote. Ce principe éducatif qui s'est transmis pendant des générations divise aujourd'hui les parents. Les derniers travaux neuroscientifiques confirment que la méthode n'est pas bonne et brisent l'idée qu'elle est le remède au caprice.

Un effet durable sur le comportement

Des chercheurs américains ont compilé 50 ans d'études portant sur 13 pays et 160 000 enfants. Leur constat est sans appel : les enfants deviennent plus agressifs et récoltent plus de fessées, le cercle vicieux commence. Pour Edwige Antier, pédiatre, la fessée a même des conséquences à long terme sur le comportement de l'enfant. En interdisant la fessée, la France rejoindrait les 22 pays européens qui l'ont déjà bannie, mais le projet de loi porté par Agnès Buzyn ne prévoit pas de sanction pénale contre les parents.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne