Nouveau carnet de santé : "Il est temps de changer les courbes de croissance" pour mieux gérer le surpoids, selon un pédiatre

Un enfant lors d\'une visite médicale, durant la pesée.
Un enfant lors d'une visite médicale, durant la pesée. (ALE VENTURA / MAXPPP)

Mis en place ce 1er avril, le nouveau carnet de santé prévoit désormais des recommandations et des nouvelles courbes de croissance, qu'il était "temps de changer" selon le pédiatre Andréas Werner.

Un nouveau carnet de santé entre en vigueur ce 1er avril à l’initiative du ministère de la Santé. Il remplace la version distribuée depuis 2006. Il contient notamment une page à propos des onze vaccins désormais obligatoires, mais aussi de nouvelles courbes de croissance. Il était "temps de les changer" a déclaré sur franceinfo le pédiatre Andréas Werner, car "la surveillance du poids et de la taille des enfants est essentielle pour intervenir rapidement"

Selon lui, le taux d'enfants en surpoids à l'âge de 6 ans est passé de 3% à 16% en 25 ans : "On peut facilement prendre en charge ce surpoids à condition de le détecter tôt. Le problème, c’est que ça ne se voit pas cliniquement."

Éloigner les petits des écrans

Les écrans sont devenus un fléau pour les plus jeunes. Il est conseillé de ne pas laisser un écran allumé dans une pièce si un enfant présent ne le regarde pas : "On crée un trouble de l’attention chez les tout petits", explique le pédiatre. "Un enfant qui joue devant un écran a sans arrêt un stimuli visuel qui casse son attention sur le jeu."

Mais la recommandation qui fait réagir les parents, c'est l'incitation à l'allaitement maternel, jusqu'à 3 ans. "Chaque femme doit choisir son mode d’allaitement", selon Andréas Werner, précisant que l’OMS recommande "un allaitement exclusif pendant six mois et ensuite un allaitement associé à une alimentation diversifiée" mais "c’est une décision à prendre entre la maman et le bébé."

Vous êtes à nouveau en ligne