Nice : des boîtes aux lettres installées en septembre dans les écoles pour les enfants victimes de maltraitance

Les boîtes aux lettres seront relevées quotidiennement par les agents de surveillance de la voie publique de Nice.
Les boîtes aux lettres seront relevées quotidiennement par les agents de surveillance de la voie publique de Nice. (LIONEL VADAM / MAXPPP)

Ces boîtes aux lettres, décorées par l'artiste C215, seront installées dans les écoles élémentaires, dans un lieu accessible à tous les enfants et situé à l'abri des regards.

La municipalité de Nice a décidé d'installer des boîtes aux lettres dans les écoles de la ville, à la rentrée de septembre 2019, afin que les enfants victimes de maltraitance puissent y signaler les faits, selon nos confrères de France Bleu Azur. Il s'agit de la première commune de France à se doter de ce dispositif.

Libérer la parole à l'abri des regards

La Ville a signé une convention avec le créateur de ce système, Laurent Boyet. Ces boites aux lettres, décorées par l'artiste C215, seront installées dans les écoles élémentaires, dans un lieu accessible à tous les enfants et situé à l'abri des regards, afin de libérer leur parole. Elles seront relevées quotidiennement par les agents de surveillance de la voie publique de Nice, qui transmettront ces écrits à l'association "Papillons", ce qui vaut d'ailleurs aux boîtes aux lettres le nom de boîtes "papillons". L'association se tournera ensuite vers les dispositifs d'alerte et d'aide aux enfants maltraités, qui donneront des suites judiciaires ou sociales. 

"Si j'avais eu ce dispositif, j'aurais eu le courage d'écrire"

Laurent Boyet a lui-même été violé durant trois ans par son frère : "J'avais six ans au début des faits, si j'avais eu ce dispositif j'aurais trouvé le courage d'écrire, parce qu'en fait, ce qu'on attend, c'est une main tendue", explique-t-il à France Bleu Azur. "On ne va pas demander aux enfants qu'ils nous décrivent dans le détail tout ce qu'ils subissent, on veut juste que les enfants nous jettent un petit mot comme une bouteille à la mer pour les aider", ajoute Laurent Boyet. Selon le créateur du dispositif, les Villes de Paris et Grenoble sont également intéressées par ces boîtes aux lettres.

Vous êtes à nouveau en ligne