Louise, Jade, Emma... Gabriel, Jules, Raphaël... Voici les prénoms qui seront les plus donnés en 2017

Un nourisson à Briey, en Meurthe-et-Moselle (photo d\'illustration)
Un nourisson à Briey, en Meurthe-et-Moselle (photo d'illustration) (FREDERIC LECOCQ / MAXPPP)

"L'Officiel des prénoms 2017" sort en librairie jeudi 20 octobre. Son auteure, Stéphanie Rapoport, révèle pour franceinfo les tendances de l'an prochain.

Louise, Jade et Emma pour les filles. Gabriel, Jules et Raphaël pour les garçons. Voilà les prénoms "tendance" de l'an prochain en France, selon Stéphanie Rapoport, auteure de L’Officiel des prénoms 2017, qui paraît jeudi 20 octobre. "C’est le court qui est très à la mode", a expliqué à franceinfo mercredi 19 octobre celle qui est aussi la créatrice du site meilleursprenoms.com et qui s'est appuyé sur les statistiques de l'Insee et les registres de l'état civil, afin d'obtenir des projections.

Dans L'Officiel des prénoms 2016, Louise et Léo arrivaient en tête des tendances. Pour 2017, Louise reste en tête pour les filles, là où Léo se voit détrôner par Gabriel.

Adam est à la mode... Les prénoms composés sont ringards

"On a des sonorités en 'a' qui marchent très bien au féminin, a ajouté l’auteure. Des prénoms rétro qui s’envolent au féminin. Au masculin, la tendance est plutôt aux prénoms de l’Ancien Testament", notamment dans les villes. La recherche de prénoms originaux reste quant à elle très populaire. Stéphanie Rapoport cite ainsi l’arrivée en France de prénoms tels que Theon et Aria, issus de la saga littéraire adaptée en série Game of Thrones.

Gabriel, Adam... Les prénoms "multiculturels" sont eux aussi de plus en plus prisés : "Adam, c’est le premier homme, l’ancêtre commun reconnu dans le judaïsme, le christianisme et l’islam, a-t-elle rappelé. Ce qui est intéressant, c’est que ce prénom séduit les parents qu’ils soient croyants ou non. Il séduit les bobos... et tout un éventail de parents."

À l’inverse, les statistiques de l’Insee révèlent que le prénom "Marie s’effondre dans le top 100." Quant aux prénoms composés, ils "ne sont plus du tout à la mode", tout comme les "grands prénoms classiques", tels que Jean, Matthieu ou encore Luc.

Vous êtes à nouveau en ligne