Harcèlement sexuel et viols sur mineurs : les contours de la nouvelle loi

France 3

La France va renforcer sa législation sur les violences sexistes, notamment le harcèlement de rue. La future loi devrait aussi étendre le délai de prescription des viols sur mineurs.

Mie Kohiyama n'a pas pu poursuivre son agresseur. Violée à l'âge de 5 ans, elle a d'abord occulté ce terrible souvenir. Il n'a refait surface que 37 ans plus tard. Trop tard pour une action en justice : les faits sont prescrits. Un projet de loi devrait allonger le délai de prescription sur les crimes sexuels. Il passerait de 20 à 30 ans à compter de l'âge de la majorité de la victime. Les enfants de moins de 15 ans seront considérés comme non consentants en matière de relations sexuelles.

Une police spéciale créée

Autre axe de réflexion : lutter contre le harcèlement de rue. Une réalité quotidienne partout en France. "Ça m'est déjà arrivé plusieurs fois de partir en soirée avec un jogging sur ma jupe", confie une Lilloise. Le gouvernement réfléchit aussi à la mise en place d'un service de police qui aura le pouvoir de verbaliser dans les lieux publics et les transports.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne