En France, la consommation de tabac chez les femmes enceintes reste préoccupante

Près de 20% des femmes enceintes continuent à fumer tout au long de leur grossesse, selon des chiffres de l\'Inpes cités par la ministre de la Santé Marisol Touraine, mardi 24 février 2015.
Près de 20% des femmes enceintes continuent à fumer tout au long de leur grossesse, selon des chiffres de l'Inpes cités par la ministre de la Santé Marisol Touraine, mardi 24 février 2015. (B. BOISSONNET / BSIP / AFP)

Quelque 17,8% des femmes enceintes fument toujours au troisième trimestre de leur grossesse, indique la ministre de la Santé Marisol Touraine, mardi 24 février. Il s’agit du taux le plus élevé d’Europe.

Commençons par la bonne nouvelle : la consommation de tabac est en légère baisse en France. La mauvaise ? Près de 20% des femmes enceintes continuent à fumer tout au long de leur grossesse, selon des chiffres communiqués par la ministre de la Santé Marisol Touraine, mardi 24 février.

Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, 17,8% d'entre elles fument toujours au troisième trimestre de leur grossesse. La France est ainsi "le pays en Europe où les femmes enceintes fument le plus", précise la ministre. Ces mauvais chiffres ont incité le gouvernement à mettre en pictogramme "femmes enceintes" sur les paquets de cigarettes, afin de "sensibiliser les femmes aux dangers du tabac pendant leur grossesse".

Un plan anti-tabac dans le projet de loi santé

Et si le pourcentage de fumeurs réguliers est passé de 29,1% en 2010 à 28,2% l'an dernier, la fréquence du tabagisme en France reste toutefois "largement supérieure" à celle de nombreux pays occidentaux. Présenté en septembre dernier, le plan anti-tabac prévoit notamment l'adoption d'un paquet de cigarettes à l'emballage neutre, l'interdiction de fumer en voiture avec un enfant de moins de 12 ans, l'interdiction des arômes artificiels et l'interdiction de vapoter dans certains lieux publics.

Marisol Touraine a précisé que ces mesures seraient intégrées dans le projet de loi santé qui sera présenté au Parlement en avril, par le biais d'amendements.

Vous êtes à nouveau en ligne