Ecoute au casque trop longue, trop fort : vers des surdités précoces

(Trois jeunes sur quatre ont déjà ressenti des bourdonnements ou des sifflements © MAXPPP)

Trois jeunes sur quatre ont déjà ressenti des troubles auditifs selon un sondage Ipsos réalisé à l'occasion de la 12e semaine du son. Les spécialistes estiment qu'on prépare des générations de sourds.

Chaque jour, les 15-30 ans écoutent, en moyenne, 1h43 de musique au casque ou avec des oreillettes. Des chiffres qui alarment les spécialistes de l'audition. Acouphènes, sifflements, bourdonnements... Les troubles de l'audition peuvent se déclarer très vite et mener à une surdité précoce, à cause de la forte pression qui s'exerce sur les tympans.

Un jeune sur dix ne baisse pas le son

D'autant que, côté volume, les jeunes n'y vont pas de main morte. Deux sur cinq admettent pousser le volume à fond. Ils disent le faire afin de profiter de la qualité du son, pour être en immersion dans l'ambiance sonore. Un jeune sur dix déclare ne jamais baisser le volume. Encore plus inquiétant : la moitié des jeunes qui ressentent un problème auditif ne consultent pas. Ils ne se renseignent d'ailleurs pas sur les dangers d'une écoute forte et prolongée.

Les spécialistes conseillent de faire des pauses régulières durant les phases d'écoute, d'éviter les casques ou les oreillettes et de mettre des bouchons d'oreille lors des concerts. Un conseil : en cas de bourdonnement ou de sifflement après une nuit de sommeil, il faut absolument consulter un spécialiste, le plus vite possible.