Ebola : un cas suspect à la Réunion, le premier

(La pharmacienne a été prise en charge par les urgances (photo d'illustration) © REUTERS/Philippe Wojazer)

Une pharmacienne de retour d'Afrique de l'Ouest a dû être hospitalisée vendredi soir à Saint-Denis de la Réunion, pour une forte fièvre. Des analyses de sang ont été effectuées, verdict dans 48 heures.

Il ne s'agit encore que d'une suspicion d'Ebola, mais s'il est avéré, ce serait une première pour l'ile de la Réunion. Vendredi soir, une pharmacienne a été hospitalisée à Saint-Denis, pour une forte fièvre. Ce qui fait que les autorités pensent qu'il peut s'agir d'Ebola, c'est que cette femme revenait d'Afrique de l'Ouest, de Guinée semble-t-il - le berceau du virus.

Les urgentistes sont venus la chercher à son domicile, au sud de l'île, avant de l'hospitaliser au CHU Félix Guyon de Bellepierre, seul hôpital de l'île habilité pour la prise en charge des malades d'Ebola. Des analyses de sang ont été effectuées, mais les résultats ne seront connus que dans 48 heures.

Le ministère de la Santé ne commente pas les cas de suspicion. "Il y aura une communication uniquement si le cas est confirmé" .

Vous êtes à nouveau en ligne