Ebola : quelles précautions pour les Français de retour d'Afrique de l'Ouest ?

(Un avion est arrivé ce jeudi matin en provenance de Conakry, la capitale guinéenne. © Radio France)

L’épidémie de fièvre hémorragique a fait plus de 932 morts en Afrique de l’Ouest et semble incontrôlable. Afin d’éviter une propagation du virus sur le sol français, plusieurs mesures ont été prises par les compagnies. Reportage à l’aéroport Roissy Charles-De-Gaulle, à Paris.

Y-a-t-il des précautions sanitaires particulières pour empêcher l’arrivée du virus Ebola sur le sol français ? Pour le vérifier, ce jeudi matin, France Info s'est rendu à l'aéroport Roissy Charles-De-Gaulle.

A l'arrivée d'un vol Air France en provenance de Conakry, une centaine de passagers mais aucune mesure sanitaire prise. Un dispositif est prévu en cas de détection d'un cas suspect par les services médicaux d'aéroport de Paris (ADP) et par le SAMU. Seul le centre médical d’urgence de Roissy reste en alerte. Il a déjà accueilli quelques passagers qui ont fait des malaises ou qui ont eu de la fièvre ces derniers jours. 

Les voyageurs doivent remplir un questionnaire à l'embarquement

Le dispositif sanitaire s’effectue entièrement à l’embarquement. Les passagers reçoivent, avant de prendre l’avion, des kits de protection avec des lotions pour se nettoyer les mains. Un long questionnaire est également distribué. Les voyageurs doivent notamment indiquer s’ils ont été en contact avec des personnes fiévreuses. Puis, à l’aide d’un pistolet thermique on prend leur température. La consigne est claire, si un passager a de la fièvre, il n’embarque pas.

Une passagère du vol en provenance de Conakry décrit le dispositif sanitaire. Propos recueillis par David de Araujo.
--'--
--'--

 

Que se passe-t-il si une personne fait un malaise pendant le vol ?

Que se passe-t-il cependant si une personne fait un malaise pendant le vol ? Air France assure que ses employés à bord sont formés. La personne doit être isolée dans les toilettes par le personnel, muni de masques et de gants, qui doit immédiatement appeler le Samu pour transporter le patient dans des chambres spéciales qui empêchent la fuite du virus. Mais le scénario est peu probable, car il faudrait que les symptômes se déclarent en plein milieu des 6h de vol.

Ce matin un missionnaire espagnol infecté par Ebola est arrivé à Madrid, en Espagne. C’est la première fois qu'une personne atteinte par le virus est rapatriée en Europe. 

(Un exemplaire du flyer supposé être distribué au débarquement. © Radio France / David de Araujo)
 

Vous êtes à nouveau en ligne