Hausse du prix des paquets de cigarettes : "Le tabac sera un mauvais souvenir pour la France dans 20 ans"

Image d\'illustration.
Image d'illustration. (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

"Le tabac tue, et arrêter de fumer c'est quand même la meilleure chose à faire pour chacun," rappelle le tabacologue Bertrand Dautzenberg.

Les paquets de cigarettes augmentent de 50 à 60 centimes à compter du 1er mars, une hausse saluée sur franceinfo par le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue à Paris, secrétaire général de l'Alliance contre le tabac, qui espère que "le tabac sera un mauvais souvenir pour la France dans 20 ans."

"On a eu une grande hausse l'année dernière de 10%, là une augmentation de 6,7%, cela marche très bien," affirme le tabacologue. "L'année dernière, 12% d'augmentation du prix du tabac, 10% de cigarettes consommées en moins en France, donc c'est un effet massif pour la santé publique. Ce sont des centaines de milliers, voire des millions de fumeurs qui ne dépensent plus un sou pour leurs cigarettes parce qu'ils ont arrêté de fumer. L'incitation financière est très efficace pour l'arrêt du tabac", explique Bertrand Dautzenberg.

"L'arrêt du tabac est un plaisir" 

Pour lui, des cigarettes moins chères c'est forcément un danger pour la santé publique : "Quand on observe la carte de France de la consommation de tabac, et la carte des cancers, on voit qu'il y a plus de consommation de tabac près de la frontière belge, plus de consommation de tabac près de la frontière espagnole. Il y a 25% de taxes en moins en Corse pour les cigarettes et 25% de cancers du poumon en plus." 

Bertrand Dautzenberg se réjouit également que l'accompagnement des fumeurs qui veulent arrêter la cigarette soit facilité : "Maintenant, on peut aider les gens pour arrêter de fumer de façon beaucoup plus facile qu'avant parce que depuis le 1er janvier, tous les médicaments d'arrêt du tabac sont gratuits, et peuvent être prescrits par une infirmière, un kiné, un médecin, un dentiste... Et l'arrêt du tabac est un plaisir ; les gens qui arrêtent le font avec plaisir."

Vous êtes à nouveau en ligne