Aux Etats-Unis, les locataires de HLM ne pourront plus fumer chez eux

Les Etats-Unis souhaitent bannir la cigarette des logements HLM, annoncent les autorités jeudi 12 novembre 2015. 
Les Etats-Unis souhaitent bannir la cigarette des logements HLM, annoncent les autorités jeudi 12 novembre 2015.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le texte prévoit l'interdiction des cigarettes dans tous les locaux d'habitation, les bureaux administratifs, les parties intérieures communes et les zones extérieures dans un rayon de huit mètres.

Les Etats-Unis luttent contre le tabagisme jusque dans le domicile des Américains. Jeudi 12 novembre, le secrétaire au Logement et au Développement urbain américain, Julian Castro, a annoncé son intention d'interdire la cigarette dans tous les HLM du pays. Même s'ils sont chez eux, les locataires n'auront donc plus le droit de s'en griller une.

"Nous avons la responsabilité de protéger les habitants des logements du parc public des conséquences nocives de la tabagie passive", a déclaré cette étoile montante du parti démocrate.

Le texte prévoit l'interdiction des cigarettes, des pipes et des cigares dans tous les locaux d'habitation, les bureaux administratifs, les parties intérieures communes et enfin les zones extérieures dans un rayon de huit mètres.

"Ce projet de réglementation aidera à améliorer la santé de plus de 760 000 enfants et permettra aux agences de l'habitat public d'économiser annuellement 153 millions de dollars en couverture santé, maintenance et incendies évitables", a-t-il justifié.

Déjà 228 000 logements non-fumeurs

Le ministère américain du logement et du développement urbain incite depuis 2009 les agences d'HLM à instaurer sur la base du volontariat des résidences sans tabac. Ainsi, plus de 228 000 appartements sont ainsi déjà non fumeurs. Les nouvelles règles feraient passer ce nombre à 940 000 appartements.

Cette interdiction s'inscrira dans l'arsenal de lois antitabac très restrictives en vigueur aux Etats-Unis, l'un des pays les plus fréquemment cités en exemple dans ce domaine. Désormais seuls 15% des adultes fument en Amérique, la plus faible proportion depuis des décennies, alors qu'ils étaient 42% en 1965, d'après le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

La mesure risque toutefois de faire grincer les dents de milliers d'Américains, à la fois fumeurs et occupant un logement HLM, qui considéreront probablement que cette règle empiète sur leur liberté individuelle.