Yvelines : trois lycéens de Versailles intoxiqués par une drogue de synthèse dans une cigarette électronique

Le \"Bhudda Blue\", nouvelle drogue adorée des ados, se fume dans une cigarette électronique.
Le "Bhudda Blue", nouvelle drogue adorée des ados, se fume dans une cigarette électronique. (NOLWENN LE JEUNE / RADIO FRANCE)

Il pourrait s'agir d'une drogue appelée "Buddha Blue" qui a déjà provoqué 17 intoxications dans sept lycées du Calvados depuis la rentrée scolaire.

Trois élèves du lycée Jules-Ferry de Versailles (Yvelines) ont été intoxiqués, vendredi 15 novembre après-midi, après avoir inhalé une drogue de synthèse contenue dans une cigarette électronique, a appris franceinfo auprès de sources policières et du parquet de Versailles.

Vers 14 heures, le personnel du lycée Jules-Ferry a appelé les secours. Trois adolescents ont subi une intoxication après avoir fumé une cigarette électronique. Selon des sources policières, ils ont fumé du "PTC" (Pète ton crâne), une drogue de synthèse. Des analyses toxicologiques vont avoir lieu pour le confirmer, a indiqué le parquet.

La nouvelle drogue des cours de récré ?

Les deux adolescents de 16 ans et le troisième, de 15 ans, se sont procurés la drogue en début d'après-midi. Le parquet de Versailles a ouvert une enquête pour "administration de substance illicite". Vendredi soir, les policiers n'avaient procédé à aucune interpellation selon la procureure de Versailles, Maryvonne Caillibotte.

Le lycée Jules-Ferry a été confiné pendant une bonne partie de l'après-midi.

Le "PTC", drogue de synthèse, également appelée "Buddha Blue", similaire au cannabis provoque des effets secondaires beaucoup plus forts. Peu cher et facilement accessible pour quelques dizaines d'euros sur internet, le "PTC" a fait son apparition il y a quelques années en Bretagne, selon France Bleu Normandie, qui a constaté le 21 octobre, 17 intoxications dans sept lycées du Calvados depuis la rentrée scolaire.

"On recense deux cas d'overdose mortelle en Europe", précisait Grégory Lange, de l'association nationale de prévention en alcoologie et addictologie. "Les jeunes qui en consomment recherchent les sensations que provoque le cannabis, mais les effets secondaires du buddha blue sont complètement différents, beaucoup plus violents, d'autant que les dosages sont difficiles à maîtriser".

Vous êtes à nouveau en ligne