États-Unis : les cigarettes électroniques aromatisées vont bientôt être interdites

FRANCEINFO

Les autorités s'inquiètent des conséquences sanitaires que peut provoquer le liquide des cigarettes électroniques aromatisées.

Il s'appelait Peter Johnson. Il utilisait une cigarette électronique depuis deux ans seulement. C'est le sixième utilisateur décédé aux États-Unis. Dans 33 États, on déplore encore l'hospitalisation de 450 malades. Les victimes sont plutôt jeunes et utilisent des liquides aromatisés à la mangue, à la fraise ou encore au menthol. Les autorités sont préoccupées dans un pays où près de 20% des lycéens utilisent une cigarette électronique.

Ccauses des décès inconnues

"Ce phénomène semble toucher principalement les jeunes. Nous savons que les jeunes adultes et les trentenaires sont aussi concernés. Mais ce sont surtout les adolescents et les jeunes au début de la vingtaine qui sont touchés", explique David Persse, membre de l'autorité de santé publique de Houston, au Texas. Pour le moment, les médecins n'ont pas identifié les causes de ces décès. Les malades sont touchés aux poumons. Des analyses sont en cours sur les solvants utilisés dans ces arômes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne