Eure-et-Loir : plus d'une tonne de résine de cannabis saisie dans un convoi, sur une aire d'autoroute

Les policiers ont saisi plus d\'une tonne de résine de cannabis ainsi que plusieurs armes.
Les policiers ont saisi plus d'une tonne de résine de cannabis ainsi que plusieurs armes. (POLICE NATIONALE)

Dix personnes, soupçonnées d'appartenir à un réseau de trafiquants, ont été interpellées.

Les enquêteurs ont saisi, samedi 6 avril, 1 082 kilos de cannabis dans un "go fast" qui avait fait halte sur une aire de repos de l'autoroute A10 en Eure-et-Loir, à hauteur de Fresnay-l'Evêque, a appris franceinfo vendredi 12 avril auprès de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Lille. Dix personnes ont été interpellées.

Cette saisie a été effectuée au terme de quatre mois d'enquête, menée par l'antenne de police judiciaire de Creil, de la DRPJ de Lille, de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Creil, en collaboration avec la BRI nationale, l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) et les BRI d'Orléans et de Versailles.

Huit véhicules saisis dont une Porsche

Le convoi, qui arrivait du sud de la France, était constitué de trois voitures. La drogue se trouvait dans le véhicule du milieu. Aucun coup de feu n'a été tiré pendant l'interpellation des trois conducteurs, qui a eu lieu vers 17h30, et personne n'a été blessé.

Une deuxième série d'interpellations a eu lieu lundi suivant. Quatre personnes ont été interpellées à Nogent-sur-Oise (Oise) et trois autres en région parisienne. Lors de ces interpellations, les enquêteurs ont également saisi une arme de type kalachnikov, trois armes de poing, un pistolet d'alarme, huit véhicules dont une Porsche Panamera, et une voiture de marque Twingo comportant une cache aménagée, sept montres de luxe, 23 000 euros en liquide, une machine à compter les billets, et un brouilleur de fréquence.

Équipe de grossistes

A l'issue des gardes à vue, huit hommes, dont les trois conducteurs du "go fast", ont été écroués, et deux femmes ont été remises en liberté sous contrôle judiciaire.

La résine de cannabis saisie comporte un taux de THC (tétrahydrocannabinol) de 37 %, "un taux assez élevé", a expliqué à franceinfo Romuald Muller, commissaire général et directeur de la DRPJ de Lille, puisque le taux habituel se situe généralement aux alentours de 25%. Le réseau est considéré comme formant "une équipe de grossistes qui revendait à des semi-grossistes", toujours selon la même source. "Le bénéfice net, une fois retirés tous les frais, tels que l'achat de véhicules, est estimé à 1 à 1,3 million d'euros", a indiqué Romuald Muller.

Vous êtes à nouveau en ligne