Cannabis : des dommages irréversibles sur le cerveau des adolescents

FRANCEINFO

Alors que de plus en plus d'États tendent à le légaliser, le cannabis peut s'avérer très dangereux chez les adolescents. Cette drogue provoque des dégâts irréversibles sur le cerveau, trop souvent sous-estimés.

Pour les adolescents, ce n'est pas une drogue douce. Chez de jeunes sujets, une consommation régulière de cannabis peut faire baisser le quotient intellectuel de manière irréversible, jusqu'à huit points en moins. D'après une étude canadienne, l'herbe augmente le risque de troubles psychotiques chez les fumeurs réguliers, c'est-à-dire au moins dix fois par mois. Ils peuvent alors être victimes d'hallucinations, entendre des voix et se sentir persécutés. Une autre étude finlandaise confirme que les adolescents ayant fumé régulièrement ont trois fois plus de risque d'être atteints de schizophrénie avant l'âge de 30 ans. Les sujets choisis ne présentaient aucun symptôme précurseur et leurs parents n'étaient pas affectés.

Plus on est jeune, plus on a le cerveau fragile

Avec la puberté, le cerveau d'un adolescent est en plein remodelage neuronal et hormonal. C’est aussi à cette période que les neurones présentent un pic au THC, la substance psychoactive de la drogue. Mais les produits présents sur le marché sont de plus en plus chargés en THC. Le cannabis est donc une vraie bombe à retardement, sa consommation est néanmoins en baisse chez les adolescents français.

Vous êtes à nouveau en ligne