Bientôt un vaccin contre l’héroïne ?

Un vaccin permettrait-il de lutter contre l’addiction à l’héroïne ? Une étude menée sur des singes par des chercheurs américains pourrait s’avérer concluante.

L’héroïne provoque de nombreux ravages chez les addicts. Aux États-Unis, l’Institut Scripps en Californie a souhaité s’attaquer au problème pour venir en aide aux drogués.

Après une étude menée sur des singes, les chercheurs de l’université sont parvenus à des résultats concluants : ils auraient trouvé une sorte de vaccin contre cette drogue. C’est la première fois que des tests vont si loin et qu’une molécule se révèle efficace pendant 8 mois.

Vers une solution durable ?

Kim Janda, professeur de chimie à l’institut Scripss explique le procédé : "beaucoup d’addicts disent qu’au départ, ils veulent juste tester la drogue, et ils finissent par tomber dedans. Ce que le vaccin va faire, c’est stopper cela et leur permettre de poursuivre le sevrage pour rester sobre et se débarrasser de cette habitude."

Le principe de ce vaccin est radical : détruire les molécules d’héroïne avant qu’elles n’arrivent au cerveau et ainsi bloquer l’effet de "défonce" de la drogue. La prochaine étape sera donc de tester ce vaccin sur l’homme.

Un remède qui pourra peut-être venir en aide au million de personnes qui consomment cette drogue aux États-Unis selon le Rapport annuel sur les drogues des Nations Unis.

Vous êtes à nouveau en ligne