Alcool : faut-il des mesures aussi drastiques que celles appliquées au tabac ?

Les autorités sanitaires lancent une campagne pour encourager la population à réduire sa consommation d’alcool.

« Pour votre santé, c'est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours ». Voilà le nouveau message de la campagne lancée par Santé Publique France mardi 26 mars. Elle n’incite pas à un arrêt total mais à une consommation d'alcool raisonnée et responsable. Au-delà du risque d’accidents de la route et de dépendance, cette campagne déclinée en vidéos diffusées à la télévision et sur Internet, met en avant des dommages moins connus liés à l’alcool, comme l’hémorragie cérébrale, les cancers et l’hypertension.  41.000 décès sont attribuables à l'alcool chaque année en France.
 

"Pour votre santé, l'alcool c'est maximum 2 verres par jour. Et pas tous les jours." Campagne de Santé publique France


Cette campagne aura-t-elle les mêmes effets que ceux obtenus dans la lutte contre le tabac ? Pas si sûr. Selon Pr Michel Reynaud, psychiatre et addictologue, « Dans les représentations sociales, il est clair que le tabac est un produit dangereux. Le tabac tue, pour des plaisirs très modérés. Pour l’alcool, c’est plus compliqué… ». Ce spécialiste appelle à une prévention ciblée sur les très gros consommateurs d’alcool : « 20% des buveurs consomment 80% de l’alcool vendu », explique-t-il. Et ce sont les principales victimes de maladies, d’accidents et de violences familiales liées à l’alcool.

Vous êtes à nouveau en ligne