Diabète : un dépistage précoce peut tout changer

FRANCE 3

En cette semaine nationale de prévention du diabète, une équipe de France 3 s'est rendue à l'hôpital Saint-Joseph à Paris, où avait lieu ce mercredi 10 juin une journée de dépistage.

Le service de diabétologie de l'hôpital Saint-Joseph (Paris) est rempli ce mercredi 10 juin, en pleine semaine nationale de prévention du diabète. Un test rapide permet de mesurer la glycémie, soit le taux de sucre dans le sang, des candidats au dépistage. C'est ce résultat qui indique si une personne est diabétique ou non.

Marion Plétan, infirmière cadre, répète qu'"il vaut mieux prévenir que guérir". Le surpoids, une mauvaise alimentation et le manque d'activité physique sont des facteurs qui favorisent le diabète. L'hérédité peut aussi en être la cause.

3,5 millions de malades en France

Le docteur Olivier Dupuy, diabétologue, insiste sur la nécessité d'être dépisté au plus tôt, car beaucoup de Français souffrent du diabète sans le savoir. "Si on peut éviter d'entrer dans l'engrenage des médicaments de plus en plus compliqués, ça sera toujours bénéfique", confie-t-il à France 3.

On estime que 5% de la population française est diabétique, ce qui représente quelque 3,5 millions de personnes.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne