Déserts médicaux : le gouvernement annonce ses mesures

France 3

Pour lutter contre la multiplication des zones en déficit de médecins, le gouvernement a annoncé vendredi 13 octobre une série de mesures visant à rééquilibrer leur présence sur le territoire.

C'est depuis une maison médicale toute neuve, en Haute-Vienne, que le Premier ministre Édouard Philippe et sa ministre de la Santé Agnès Buzyn ont présenté le plan du gouvernement pour tenter d'améliorer la situation des déserts médicaux. En premier lieu, l'objectif est d'augmenter le nombre de maisons médicales, qui regroupent plusieurs praticiens. Leur nombre est de 910 à l'heure actuelle et devrait être doublé dans les cinq ans qui viennent, pour un coût total de près de 400 millions d'euros.

Primes d'installation et développement de la télémédecine

Le nombre de zones qui offrent une prime à l'installation des médecins, qui est de 50 000 euros sur trois ans, vont également être doublées. Autre mesure présentée par le gouvernement, le développement de la télémédecine. Un cas de figure qui concerne notamment des consultations avec des spécialistes, grâce à une caméra. Toutes les maisons de retraite médicalisées devraient bientôt être équipées de ce genre de dispositif. Les infirmières vont aussi être mises à contribution pour décharger les médecins, qui pourront ainsi plus facilement partager leur temps entre leur cabinet et l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne