Déserts médicaux : la ville de Sens fait appel à SOS Médecins

FRANCE 3

La sous-préfecture de l'Yonne a pris une initiative inédite en France pour pallier au manque de médecins généralistes.

En 20 ans, Sens (Yonne) a perdu la moitié de ses médecins généralistes, et les habitants souffrent de cette situation. Du coup, la mairie a trouvé une solution encore jamais vue en France : l'organisme SOS Médecins est appelé à la rescousse.

"On a de plus de plus en de patients qui se retrouvent sans médecin traitant, sans suivi, sans prévention, sans rien", constate Jean-Luc Dinet, docteur et directeur de SOS Médecins de Sens. Cette expérimentation doit durer "le temps qu'un médecin traitant ordinaire puisse reprendre les patients en charge", précise à France 3 Yves Colin, directeur du CCAS de Sens.

"Une façon de résoudre le problème"

Jusqu'à aujourd'hui, les praticiens de SOS Médecins ne sont pas habilités à endosser le rôle de médecin traitant. L'agence régionale de santé a validé le projet, mais la caisse primaire d'assurance maladie a moins apprécié. "C'est dommage. C'est une façon de résoudre le problème. C'est peut-être pas pérenne, mais au moins, ça coûte zéro euro à la collectivité et ça se rapproche du système tel qu'il était jusqu'à présent", estime Marie-Louise Fort, députée-maire (Les Républicains) de Sens.

Quelque 200 Sénonais pourraient être pris en charge par SOS Médecins. Pour attirer de nouveaux généralistes, la ville propose une prime de 15 000 euros à l'installation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne