Des tests pratiqués sur une partie des 59 adolescents et 5 animateurs du centre ont confirmé la présence du virus

Le centre linguistique de Cap d \'Ail (Alpes-Maritimes)
Le centre linguistique de Cap d 'Ail (Alpes-Maritimes) (France 3)

Dix prélèvements opérés ont tous été déclarés positifs lors de tests effectués à l'hôpital Princesse-Grâce à Monaco. L'ensemble du groupe qui présentait des symptômes grippaux devrait être infecté par le virus. Aucun cas grave n'a été signalé.Dimanche, 90 adolescents sur 148 avaient quitté le centre avec leurs parents.

Dix prélèvements opérés ont tous été déclarés positifs lors de tests effectués à l'hôpital Princesse-Grâce à Monaco. L'ensemble du groupe qui présentait des symptômes grippaux devrait être infecté par le virus. Aucun cas grave n'a été signalé.

Dimanche, 90 adolescents sur 148 avaient quitté le centre avec leurs parents.

Parmi ces 90 adolescents, une partie sont porteurs du virus mais le risque de contagion est quasiment inexistant, aucun d'entre eux ne présentant de symptômes graves ou de complications, selon le Dr Thierry Matthieu, médecin inspecteur de la Santé publique en charge de cet épisode épidémiologique.

15 adolescents malades demeuraient dimanche encore en isolement dans le centre, ainsi que 5 animateurs, également malades. Au total, 59 adolescents en plus des animateurs avaient été placés en isolement et séparés des adolescents qui n'étaient pas atteints.

Les adolescents, dont les âges s'échelonnent entre 13 et 17 ans, étaient venus d'Italie, du Luxembourg, de Grande-Bretagne, d'Europe centrale et orientale notamment pour effectuer un séjour linguistique au Centre méditerranéen d'études françaises du Cap d'Ail, à côté de Monaco. 148 enfants et une trentaine d'adultes se trouvaient originellement dans le centre.

Par ailleurs, dans le Var, un enfant de 12 ans originaire de Hong-Kong et arrivant de Grande-Bretagne a été testé vendredi positif au virus de grippe A (H1N1), a indiqué la préfecture du département.

Un ancien Premier ministre irlandais confiné dans un château auvergnat
Enfin, une vingtaine d'Irlandais, dont l'ancien Premier ministre Garrett Fitzgerald ont été confinés samedi dans un château auvergnat où ils passaient des vacances en famille, après que plusieurs d'entre eux ont présenté des symptômes de la grippe A.

Un jeune couple, grippé et inquiet, a consulté le médecin du village, qui a effectué des prélèvements et recommandé à tous leurs proches présents dans le château de ne pas en sortir. "L'état de santé des personnes concernées n'inspire pas d'inquiétude, et seule une personne âgée, fragile, a été mise sous traitement Tamiflu par précaution", a dit à l'AFP le sous-préfet de Vichy, Jean-Pierre Maurice, indiquant que le résultat des prélèvements était attendu lundi. "C'était un grand drame ce matin, mais finalement ce n'est pas grand-chose. Nous comprenons qu'il y a des précautions, des procédures à respecter en ce moment, et il ne faut pas s'agiter pour rien", a déclaré à l'AFP Mary Fitzgerlad, la fille de Garrett Fitzgerald.

La famille et les amis de l'ancien Premier ministre irlandais sont confinés dans le château du Ludaix qu'ils louent depuis début août à Marcillat en Combrailles (Allier), comprenant un parc de plusieurs hectares, une piscine chauffée et une bibliothèque. Garrett Fitzgerald, 83 ans, a été Premier ministre de la République d'Irlande de 1981 à 1987.

L'épidémie de la grippe A (H1N1) a fait plus de 800 morts à travers le monde depuis avril, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Vous êtes à nouveau en ligne