Dépistage précoce : l'espoir de l'élimination "définitive" du cancer

(Une prise de sang pourrait permettre de dépister un cancer du poumon © MAXPPP)

Selon les travaux de l'équipe du professeur Hofman, une prise de sang peut permettre de détecter très tôt un cancer du poumon. Son équipe a travaillé sur la base d'un test mis au point par la compagnie française Rarecells Diagnostic.

 "Le diagnostic précoce signifie forte probabilité d’éliminer le cancer définitivement " a affirmé ce vendredi sur France Info, Patrizia Paterlini-Bréchot, professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l'université Paris-Descartes, et fondatrice de Rarecells Diagnostic. "Et là nous avons la preuve que le test que nous avons mis au point , que nous avons validé et fait valider par des groupes au niveau international pendant des années sur des patients avec cancer, a été capable de détecter le cancer des années avant que le cancer devienne détectable en imagerie."

"Le test permet de détecter une cellule tumorale mélangée à 50 milliards de cellules sanguines"

"On savait depuis des années que les tumeurs qui mettent à risque la vie du patient diffusent dans le sang des cellules rarissimes. On savait qu'il fallait les détecter car elles sont dans le sang quand la masse tumorale est encore toute petite. Mais il fallait être très sensible. Et là le test permet de détecter une cellule tumorale mélangée à 50 milliards de cellules sanguines. Et il ne fallait pas se tromper, que le test soit fiable. Et l'équipe du professeur Hofman a utilisé le test chez des patients sans cancer diagnostiqué mais à risque. Et ils ont  prouvé que le test est capable de le détecter, des années avant".

"Le diagnostic précoce signifie forte probabilité d’éliminer le cancer définitivement" (Patrizia Paterlini-Bréchot avec Edwige Coupez)
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Le cancer du poumon bientôt détecté par une prise de sang ?

(Patrizia Paterlini-Bréchot a bon espoir d'éliminer définitivement le cancer © DR)
Vous êtes à nouveau en ligne