Dépakine : vers un nouveau scandale sanitaire ?

France 3

Entre 2007 et 2014, plus de 10 000 femmes enceintes auraient pris cet antiépileptique accusé de provoquer des malformations chez le fœtus.

L'étude est alarmante : le ministère de la Santé en a pris connaissance dès la mi-juillet. 10 000 femmes enceintes auraient pris de la dépakine entre 2007 et 2014. Prescrit en cas d'épilepsie ou de troubles bipolaires, le médicament est pourtant sur la sellette depuis plusieurs années : il provoque plusieurs malformations, mais aussi des retards intellectuels chez 40% des enfants exposés.

Un défaut d'informations

Pour l'association de parents, l'ampleur de ce scandale sanitaire serait bien supérieure, car la dépakine est donnée depuis 1967. Sur la notice, les risques sont bien inscrits. Seulement jusqu'en 2010, ils n'étaient rédigés que de façon imprécise. Au-delà de la responsabilité du laboratoire fabricant Sanofi, c'est aussi la vigilance des autorités sanitaires qui est pointée du doigt. Il y a peu, l'Inspection générale de la santé reconnaissait un défaut d'informations.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne