VIDEO. L'araignée trappe, une chasseuse bien discrète... et redoutable

BRUT

Elle est la championne des attaques par surprise. Enfouie sous la terre, cette araignée se rue sur ses proies sans que celles-ci ne s'y attendent. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

On a rarement vu un plan aussi minutieux que celui établi par l'araignée trappe pour chasser. Tout commence par un terrier qu'elle creuse profondément dans le sol et dans lequel elle pourra se tapir. L'arachnide recouvre généralement sa cachette d'une trappe circulaire, construite à partir de soie et de débris naturels, pour se fondre totalement dans le décor. Il ne lui reste plus qu'à attendre que des vibrations se fassent entendre, signe qu'une sauterelle ou qu'un scarabée s'approche, pour bondir de son terrier et harponner sa prise. Quelques secondes suffisent à la chasseuse pour injecter son venin et entraîner sa pâture au fond de son refuge. 

Un terrier multifonction 

Ces araignées trappe regroupent en réalité de nombreuses espèces visibles en Australie, en Amérique et dans le sud de l'Europe. Leur terrier n'est pas qu'un leurre destiné à la chasse mais un réel lieu de vie. Les araignées l'utilisent pour se protéger des prédateurs ou encore pour y pondre leurs œufs. Après quelques mois passés dans le nid parental, les petits partent creuser leur propre abri et perpétuer la tradition. La plupart des espèces y passent leur vie entière.

Vous êtes à nouveau en ligne