PMA, fin de vie, intelligence artificielle : quelles évolutions à la loi bioéthique de 2011 ?

PMA, fin de vie, intelligence artificielle : quelles évolutions à la loi bioéthique de 2011 ?
PMA, fin de vie, intelligence artificielle : quelles évolutions à la loi bioéthique de 2011 ?

DOSSIER – Durant tout le premier semestre 2018, des débats doivent alimenter la réflexion sur l’évolution de la loi de 2011. Neuf grands thèmes ont été définis.

Lancés ce 18 janvier, les États généraux de la bioéthique, visent à définir les contours de la nouvelle loi de bioéthique qui doit être examinée par le Parlement à l’automne.

"Depuis [2011], les avancées technologiques et les progrès de la connaissance ont été constants dans le domaine de la santé, avec un certain nombre d’évolutions majeures liées notamment au développement des systèmes numériques et de ce qu’on appelle aujourd’hui le Big Data", explique le Comité Consultatif National d'Ethique dans un communiqué. "La recherche génomique, le don d’organes ou encore l’intelligence artificielle sont ainsi quelques-uns de ces domaines qui ont fait l’objet d’un nombre remarquable de progrès ces dernières années, soulevant par-là même des questions éthiques inédites."

Neuf thèmes ont été définis par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), qui pilote cette vaste concertation.

1. La procréation (PMA et GPA)
▷ Voir notre article dédié

2. La fin de vie
▷ Voir notre article dédié

3. Les recherches dans le domaine de la reproduction
▷ Voir notre article dédié

4. La génétique et la génomique
▷ Voir notre article dédié

5. Le don et la transplantation d’organes
▷ Voir notre article dédié

6. Les données de santé
▷ Voir notre article dédié

7. L’intelligence artificielle et la robotisaton
▷ Voir notre article dédié

8. Neurosciences
▷ Voir notre article dédié

9. Le rapport santé/environnement.
▷ Voir notre article dédié

Vous êtes à nouveau en ligne