L’intelligence artificielle améliore le dépistage des cancers du sein

L’intelligence artificielle améliore le dépistage des cancers du sein
L’intelligence artificielle améliore le dépistage des cancers du sein

Selon une étude parue dans le journal Nature, un nouveau système d’intelligence artificielle pourrait surpasser les radiologues dans le diagnostic du cancer du sein.

On pourrait croire à de la science-fiction. Et pourtant c’est bien réel. Un ordinateur a été capable de surpasser d’éminents experts dans le diagnostic du cancer du sein. Le logiciel fonctionne comme une sorte de super-médecin et a en mémoire les mammographies de plus de 29 000 patientes britanniques et américaines. Pendant des mois, des chercheurs de Google et du Collège Impérial de Londres l’ont entrainé à reconnaître des cancers du sein à un stade précoce.  Et la machine a fini par surpasser l’homme.

L’intelligence artificielle réduirait les risques d’erreur

Selon l’étude publiée dans la revue Nature, le système d’intelligence artificielle a permis de réduire de 5, 7% les faux positifs sur les patientes américaines et d’1,2% sur le groupe des femmes britanniques. Les résultats sont aussi très encourageants pour les faux négatifs : -9,4% aux Etats-Unis et -2,7% en Grande-Bretagne. Pour poser un diagnostic, la machine n’a eu accès qu’à la mammographie des patientes, alors que les médecins ont pu consulter leur dossier médical. Le système d’intelligence artificielle était plus fiable qu’un diagnostic réalisé par un seul médecin. Et il égalait les performances quand le diagnostic était établi par deux médecins.

La machine va-t-elle remplacer les médecins ?

Un ordinateur peut travailler 7 jours sur 7, 24 heures sur 24… Il n’a pas besoin de dormir, n’est jamais fatigué. Alors peut-il remplacer totalement les médecins ? Ce n’est pas l’objectif des chercheurs. Pour l’instant, le logiciel n’est pas utilisé avec de vraies patientes. Mais, il pourrait permettre de faire des diagnostics plus rapides en proposant une première analyse au médecin ou en offrant un deuxième avis sur une image radio.

Vous êtes à nouveau en ligne