Contrôles sanitaires : les fraudeurs risquent gros

FRANCE 2

En direct sur France 2, Justine Weyl revient sur les risques qu'encourent les établissements en cas de contrôle par les services sanitaires.  

Il arrive que des établissements ferment après avoir subi un contrôle sanitaire, mais pour Justine Weyl, journaliste de France 2, "c'est une mesure qui est prise seulement dans les cas les plus extrêmes. S'il y a de graves dangers qui sont constatés pour la santé du consommateur, les agents de contrôle peuvent alerter la préfecture et le préfet peut fermer l'établissement".
La plupart du temps, un délai est accordé aux professionnels pour se remettre en règle. "C'est lors du deuxième passage des agents que la fermeture définitive peut être décidée", explique Justine Weyl.

300 000 euros d'amende

Depuis le début de l'été, les agents des fraudes ont relevé 22% d'anomalies dans tous les campings, hôtels et restaurants visités, "mais ce sont souvent des choses pas très graves", confie la journaliste. Les trois quarts du temps, les professionnels écopent simplement de rappels à l'ordre.
Seuls 3% des contrôles finissent devant les juges et la sanction peut coûter très cher : jusqu'à 300 000 euros d'amende et/ou deux ans de prison.

 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne