VRAI OU FAKE À vrai dire. Faut-il se méfier de la pilule du lendemain ?

TV5MONDE

On l'appelle (à tort) pilule du lendemain. Ce comprimé de rattrapage évite aux femmes une grossesse non désirée. Il peut être administré jusqu'à 5 jours après un rapport sexuel non protegé ou à la protection défaillante. Contrairement à certaines légendes, ce contraceptif ne peut pas rendre stérile et n'est pas une forme d'avortement.

Les médecins parlent de "contraception d'urgence" ou "de rattrapage". La pilule du lendemain est l'un des moyens d'empêcher le déclenchement d'une grossesse non désirée après un rapport sexuel. Un moyen mal connu que même certains pharmaciens accusent d'être mauvais pour la santé, comme le montrait un récent article du journal Libération. Sur les réseaux sociaux, on peut même lire que cette pilule pourrait à terme "rendre la femme stérile".

Présente-t-elle des risques pour la santé ?

Les études montrent pourtant que la pilule contraceptive d'urgence ne présente aucun risque pour la santé. Un rapport validé par la Fédération internationale de gynécologie et publié l'an dernier montre qu'aucun "décès ou complication sérieuse" n'a été lié à une prise de contraception d'urgence.

Les effets secondaires sont présentés comme mineurs, par exemple, un retard de cycle, de légers saignements, des maux de tête, la nausée ou même des vomissements. Autant d'effets qui se résolvent d'eux-mêmes "en général dans les 24 heures", assure le rapport.

En aucune manière, cette pilule du lendemain, même prise à plusieurs reprises, ne peut entraîner la stérilité.

Ce que confirme Brigitte Letombe, gynécologue au Centre hospitalier de Lille : "toute modalité contraceptive n'est efficace qu'au moment de la prise, assure-t-elle. Comme une contraception œstroprogestative au long cours (NDLR : la pilule standard) n'est pas délétère pour la fertilité. Quand on a un oubli de comprimé œstroprogestatif, on peut tomber enceinte, ce qui prouve bien que c'est une efficacité seulement au moment où on la prend. Pour la contraception d'urgence, c'est la même chose. "

Selon les spécialistes, il est donc possible de prendre cette pilule du lendemain de manière répétée sans danger.

Est-ce l'équivalent d'un avortement ?

Dans certains pays, comme en Pologne ou en Corée du Sud, des élus assimilent la contraception d'urgence à un avortement. Scientifiquement, cela n'a rien à voir. La pilule n'interrompt pas une grossesse. Elle empêche l'ovulation. "Cela signifie qu'on n'aura pas rencontre entre le spermatozoïde et l'ovocyte, explicite le docteur Letombe. Il n'y aura pas la possibilité d'un embryon puisqu'il y aura un décalage de l'ovulation par rapport au rapport sexuel. Cela n'est pas du tout comme empêcher l'évolution d'un embryon."

Quelle efficacité ?

La pilule de contraception d'urgence n'est pas efficace à 100%. Prise dans les 12 heures, elle atteint son objectif dans 98% des cas. Ensuite, elle peut encore être administrée jusqu'à cinq jours après le rapport sexuel mais ses chances de réussite se réduisent fortement. 

Il existe un autre contraceptif d'urgence encore plus efficace : le stérilet au cuivre. Il doit être posé par un gynécologue ou un autre praticien mais il assure 99% d'efficacité même cinq jours après.

Vous êtes à nouveau en ligne